Derniers commentaires

Mr Laurent Biffot ...était ...

04/05/2018 @ 13:03:13
par MAINGUY ROBERT


je ferai de mon possible pour ...

21/11/2016 @ 07:31:37
par nour rida


on fera bouger tout le monde ...

16/06/2016 @ 21:02:30
par wily mignon


mon papa courage à toi. la ...

16/06/2016 @ 20:58:56
par wily mignon


dommmmmmmage, on n'a pas pu se ...

30/09/2015 @ 16:37:23
par Nour Mohammed Rida


Calendrier

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

Mots clé (tags)

Annonce

rss Syndication

Choisissez un thème



Liens

    25 Jun 2013 - 21:41:47

    803 - Il trancha en ma faveur ... et vient de mourir ...

    Et  voilà que certains de mes amis m'avaient  proposé pour la Légion d'honneur. Nous étions en 1991.  Estimant que cela traînait un peu,  quelques proches prirent l'initiative d'adresser une pétition au Ministre. Le résultat ne se fit pas attendre : un membre du Cabinet  m'appela me déclarant que j'étais  Chevalier depuis huit jours. Il me raconta même comment les choses s'étaient passées.


    J'étais, en effet, en concurrence avec un grand présentateur de la  télévision  défendu par son confrère. Les jeux paraissaient faits quand J.M. prit la parole pour défendre les chances du président de l'Association des Ecrivains de Langue française, que j'étais alors Beau joueur, Alain Decaux se rallia  à mon nom au prétexte que je me dévouais pour l'ADELF et que mon défenseur était en charge  des décorations au sein du Cabinet ...  Il était donc normal que, ce soir en particulier,  j'aie une pensée pour ce grand  monsieur qui, sans me connaître vraiment, m'offrit sa confiance au vu d'un dossier.


    C'est cela, aussi, la République !


    En vérité, l'histoire n'était pas terminée pour autant. C'est, en effet, le chef de l'Etat en personne qui me remit cette haute distinction au palais de l'Elysée, le 19 décembre 1991. J'étais aux côtés , notamment, de Sophia Loren et de Raymond Devos. Toute ma famille m'entourait, dont ma mère, venue tout droit de Nadaillac et qui ne fut pas peu fière de gravir, une à une, les marches du grand escalier . C'est certainement ce qui m'enchanta le plus ... 


    Le 21 février 2 004 je fus promu officier, mais cela est une autre histoire ...



    Lien permanent vers l'article complet

    http://nadaillac.sosblog.fr/E-Jouve-b1/803-Il-trancha-en-ma-faveur-et-vient-de-mourir-b1-p59942.htm

    Commentaires

    Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


    Laisser un commentaire

    Statut des nouveaux commentaires: Publié





    Votre URL sera affichée.


    Veuillez entrer le code contenu dans les images


    Texte du commentaire

    Options
       (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)